page 006 (projets réalisés)


Premier projet : une cuve de filtration

J'avais en projet lors de la création de ce blog de faire une cuve de filtration avec un vieux chauffe eau HS de 100 Litres.

Il faut donc pour cela :
- découper la protection du chauffe eau avec une disqueuse afin de retirer l'isolant. Je dois avouer que
c'est long pour enlever la protection métallique blanche ainsi que l'isolant (qui est de la mousse expansive).
- J'ai donc obtenu la cuve nue que j'ai coupée ensuite à mi-hauteur afin d'obtenir 2 cuves de même volume (la 1 où se trouvent les entrées et sorties d'eau et la 2 qui correspond au haut du chauffe eau)
- Faire des trous avec la disqueuse sur la partie arrondie de la cuve 2.
- Couper le tuyau à l'intérieur de la cuve 1
- Nettoyer l'intérieur des cuves, qui sont pleines de sable de calcaire, à l'éponge et à l'eau.
- poser un vanne et un bouchon sur les entrées/sorties d'eau chaude/froide
- fixer la cuve 2 au mur ou bien la poser sur un support d'environ 50cm de hauteur.
- poser la cuve 2 sur la cuve 1.
- déposer un tissu non tissé de 2 cm d'épaisseur au fond de la cuve 2
- installer un tissu dans la cuve 2
cliquez sur l'image


Cette cuve de filtration me permet de filtrer jusqu'à 40 Litres d'huile par jour contre 2,5 Litres avec mon ancien système.

cuve de filtration sur son support



Vanne permettant de récupérer l'huile pré-filtrée facilement dans un bidon

bouchon


Rétentât pâteux retenu par le tissus,


_______________________________________________
==========================================
_______________________________________________

Du coup, après avoir réalisé la cuve de filtration, je me suis dit que pour l'utiliser dans de bonne condition, il serait sympa et plus pratique de réaliser une petite station de filtration qui me permettrait de filtrer jusqu'à 60 Litres par heure (selon la température et l'état de propreté des filtres).
Cette station se compose de la cuve de pré-filtration (à gauche), d'un bac de filtration de 45 Litres avec 2 poches filtrantes à 5µ (à droite) et d'un bac de 20 Litres avec 1 poche de filtration à 1µ (au centre, filtre rangé dans la poubelle).



le dernier bac de filtration pouvant être refermé afin d'éviter au maximum les contaminations diverses.

La surface utilisée au sol est d'environ 1,2 m² mais peut être réduite à 0,9 m² si on n'installe qu'un seul filtre à 5µ (personnellement, je n'ai utilisé q'un seul filtre sur deux)
le coût de l'installation est d'une soixantaine d'euros (2 bacs de 45 et 35L à 5€, 3 poches de filtration à 12€ et 3 vannes à 5€ environ)

La pré-filtration  de fait dans la cuve de 50 Litres :

La vanne située en dessous du chauffe eau est légèrement surélevée par rapport au fond de la cuve, ce qui permet d'éliminer l'eau contenue dans l'huile. Cette vanne permet de récupérer l'huile pré-filtrée dans un bidon dédié.

Puis la filtration à 5µ dans le bac de 45 Litres :
La vanne a encore été placée légèrement surélevée afin d'éliminer les reste d"eau qu'il pourrait y avoir. Au dessous de la vanne, un bac de sécurité permettant de recueillir l'huile en cas de soucis de fuite ou vanne mal fermée. l'huile filtrée à 5µ est recueillie dans un bidon dédié.
Puis, pour finir, la dernière filtration à 1µ dans la poubelle :
La vanne permet de recueillir proprement et sans efforts l'huile filtrée à 1µ directement dans les bidons de stockage en attendant d'être utilisée dans le véhicule.
Lorsque la filtration est terminée, le filtre 1 micron est déposé au fond de la poubelle et la couvercle de la poubelle remis en place afin de limiter au maximum les contaminations extérieures.
.

Pour l'installation des vannes, l'utilisation de joint bleu (qui existe aussi en noir) est bien étanche et résiste très 
bien à l'huile









Deuxième projet : tester l'idée de "power-flowers" (Cf page 5 : F.A.Q)


Mon deuxième projet consistait à tester l'idée de "power-flowers" qui proposait d'utiliser le retentât pour fabriquer du savon.

Et bien ça marche très bien et ce n'est pas compliqué ! Je montrerai la preuve en photos dans quelques temps (disons que la prochaine fois que j'en fais je ferai une série de photo)

AVANT DE COMMENCER ;

Pour connaitre le bon rapport Soude/Huile, j'utilise un calculateurs en ligne (plus facile que de calculer avec les masses molaires et évite les erreurs de calcul) :  comme par exemple celui-ci qui est très bien.

Sur le site, je sélectionne comme ingrédient "huile de palme" car je pars du principe que la majorité de mon retentât est composé de l'huile de palme utilisé pour précuire les frites surgelées utilisées dans la plupart des restaurants.

Ensuite, dans la case "Grammes", je rentre par exemple 1000
Je laisse le "Sur-graissage" à 8%, ça laisse une bonne marge de sécurité
je modifie la concentration à 30% au lieu de 28% car les bouteilles de Soude commercialisées sont à 30% de NaOH

Donc en mélangeant 1 Kg de mon retentât avec 435 grammes de soude en bouteille du commerce (130,5 de NaOH + 304,6 d'eau = 435.1g de soude liquide à 30%)

j'obtiendrais un bon savon qui ne mousse pas beaucoup.

MATERIEL :

- 1 Casserole
- 1 fouet
- 1 pack de lait 'tetrapak" vide
- 1 saladier
- 1 balance de cuisine

PROCÉDÉ :

- je mets la casserole sur la balance que je tare à 0.
- je met 1000 Grammes de retentât
- je met la casserole sur le feu pour faire fondre le retentât jusqu'à ce qu'il devienne liquide et limpide
- Important :  je laisse refroidir la casserole jusqu'à pouvoir poser ma main sur le bord de la casserole (pas d'inquiétude, la matière grasse ne se re-solidifiera pas dessuite)
DANGER : ne surtout pas mettre de liquide aqueux (eau ou eau + soude dans notre cas) dans de l'huile chaude qui provoquerait de fortes projections brûlante !
- je repose la casserole sur la balance et rajoute lentement et en mélangeant doucement les 435 grammes de Soude liquide à 30% (si je verse d'un seul coup, le savon aura une mauvaise odeur)
- le mélange s'épaissit
- je transvase le contenu de la casserole dans le saladier pour être plus à l'aise et continue à mélanger pour que le mélange soit bien homogène (compter au mois 15 minutes)
- je transvase le contenu du saladier dans mes bricks de lait
- le recouvre d'un film transparent

- après 1 à 2 semaines, démouler le savon en déchirant la brick de lait puis découper les savons à la taille désirée
(mettre des gants ou se laver les mains dessuite après car la soude n'a pas encore totalement réagit avec l'huile)

- laisser sécher les savons.
- la saponification étant une réaction lente, les savons ne seront utilisable que 2 mois plus tard.

(Photos à venir)


Troisième projet : fluidifier l'huile pour rouler avec un moteur récent sans modification moteur.

Prévoyant de changer de voiture et de passer sur un moteur plus récent, je voulais trouver une méthode pour fluidifier l'huile. En effet, les systèmes de bi-carburation préchauffent l'huile afin de la rendre plus fluide et améliorer sa combustion Je cherchais donc une solution chimique qui pourrait remplacer la bi-carburation.

Au début, je me suis intéressé à la trans-estérification. Méthode que j'ai rapidement éliminée car elle est très compliquée à mettre en place, impossible à faire à petite échelle sans utiliser de matériel de précision. De plus, la méthode n'est pas intéressante, autant financièrement qu'écologiquement.

j'ai par la suite essayé différentes méthodes mais, la meilleure à mon goût est le mélange huile/E85. Après un peu plus d'un an d'utilisation et deux étés complets, je suis convaincu. Ce mélange permet de fluidifier l'huile jusqu'à atteindre une fluidité proche de celle du gasoil (mais néanmoins toujours un peu plus visqueuse) mais, il permet aussi, grâce à la présence du E85 d'améliorer la combustion de l'huile dans le moteur.

Pour exemple, sur un moteur à Injection Indirecte Basse Pression, à 75% d'huile, je sentais que le moteur forçais, avait une baisse de puissance et commençait à fumer. Sur le même moteur, entre 85 et 90% de mélange huile/E85, le moteur fonctionnait parfaitement sans forcer et sans fumer. Actuellement, sur un moteur plus récent (une Clio II avec un moteur à Injection Directe Basse Pression avec lequel on peut monter à 30% d'huile maximum, je suis depuis bientôt 4 mois à 50% de mélange, et 50% de gasoil. Le moteur fonctionne parfaitement mais, je monte prudemment le pourcentage car, le moteur DTI des Clio est très long à chauffer. Du coup, il serait déconseillé de rouler à l'huile. j'attendrai donc l'été prochain pour monter à 60%.


Si vous êtes sûr que votre huile ne contient pas du tout d'eau, vous pouvez mettre le E85 d'un seul coup dans l'huile (voir la vidéo) :

video


Le problème, c'est que souvent de l'eau de condensation se forme. Si vous n'êtes pas sûr à 100% de l'absence d'eau dans votre huile, allez y plus progressivement (voir la vidéo ci dessous)
Dans cette bouteille, il y avait des restes d'eau (gouttelettes sur les parois) qui à rendu la réalisation du test plus compliqué. Du coup, le résultat final n'est pas parfait. On voit quand même que la viscosité diminue et que l'huile reste moins sur les parois de la bouteille.


video




Sans quoi, sous obtiendrez une émulsion opaque que je ne recommande pas de mettre dans votre moteur !
Ceci dit, si vous avez une émulsion, vous pouvez le récupérer en rajoutant de l'huile, mélangeant doucement et laisser reposer plusieurs heures. Si ce n'est pas limpide, recommencer jusqu'à ne plus avoir d'émulsion visible)

video


Pour mélanger correctement, il faut donc y aller progressivement avec, au début, l'ajout de très petites quantités de E85 en mélangeant délicatement puis, on peut progressivement augmenter la dose de E85 et mélanger de plus en plus vigoureusement. Sans dépasser les 20% de E85, sinon celui-ci ne se mélangera plus à l'huile.